Airelle Besson Quartet

Isabel Sorling: voice
Benjamin Moussay: piano, Fender Rhodes, bass synth
Fabrice Moreau: drums
Airelle Besson: trumpet, composition

En 2015, nous découvrions avec l’album Radio One, le quartet réuni par Airelle Besson. L’accueil de la presse et du public est unanime. L’alchimie et la complicité entre ces 4 musiciens explosent sur scène. L’idée d’un second album devient une évidence. Le nouvel opus se devait d’être un prolongement naturel du premier avec la même démarche de recherche et de quête de son. La création collégiale initialement prévue par Airelle Besson, a cependant dû, comme bien des choses en 2020, se réinventer. Et c’est finalement d’une poignée de journées de répétitions suivie de l’enregistrement au studio La Buissonne en août 2020 que TRY ! est né.

Lire la suite

Le résultat est à l’image du processus : ouvert, spontané, intensément présent. Là où Radio One était écrit et structuré, TRY! offre une forme moins bordée, plus souple et mouvante. Le son du quartet en sort renforcé, dès les premières notes, la signature de groupe est évidente, son identité affirmée. Le plaisir des musiciens est palpable, il nous emporte. Après plus de cinq ans de concerts, chacun a trouvé sa place, s’écoute, se tait pour mieux s’accorder et se retrouver. Benjamin Moussay donne le ton, atmosphérique et vaporeux. Puissante et entière, la voix d’Isabel Sörling rejoint la douceur du jeu d’Airelle Besson dans un pas de deux à la sensibilité à fleur de peau. D’une délicatesse absolue, Fabrice Moreau magnifie l’ensemble.
Avec ces 11 titres, TRY ! dessine des volutes entre ombre et lumière, chaud et froid, invite à un voyage aérien et sensuel.
Organique et vivant, cet album envoûtant vous accompagnera longtemps.
L’album “TRY !” est sorti le 5 Février 2021 en France.


Read in English

In 2015, we discovered the stunning album Radio One: the quartet brought together by Airelle Besson was in the same year awarded “Revelation of the Year” by the Victoires du Jazz ! Press and public reaction was unanimous. The alchemy and complicity between these 4 musicians ignite and take off on stage. The idea of a second album became self-evident.
The new opus is a natural continuation of the first with the same approach of research and a quest for sound. However, the collective creation initially planned by Airelle, like many things in 2020, had to be reinvented. So, after only a few days rehearsing, followed by the recording at La Buissonne studio in August 2020, the album ‘TRY !’ was born !
The result is a reflection of the process: open, spontaneous, intensely present. Where Radio One was written and structured, ‘TRY!’ offers a form where boundaries are more flexible and mobile : it goes straight to your soul.
The quartet’s sound is strengthened, the very first notes clearly bearing the group’s hallmark and asserting its identity.
The musicians’ pleasure is palpable and we are transported by it.
After over five years of playing concerts, everyone has found their place, listens to each other, remains silent to be more in tune with the music and feel the best moment to play again.
Benjamin Moussay sets the tone, atmospheric and vaporous. With power and integrity, Isabel Sörling’s voice blends with the mellow tone of Airelle Besson ‘s trumpet playing like a highly sensitive dance . With wonderful finesse, Fabrice Moreau magnifies the whole ensemble.
The 11 tracks of ‘TRY!’ unfurl, undulating between shadow and light, heat and cold, inviting one to embark on an aerial, sensual journey. Organic and alive, this enchanting album will travel with you for a long time.
The album “TRY !” was released in February 5th  2021 in France.


Télécharger le dossier de presse complet // Download international press kit

Airelle Besson/Lionel Suarez Duo

Cet alliage rare entre la brillance de la trompette et le moelleux de l’accordéon se conjugue dans la vivacité, voire l’explosion des propositions audacieuses d’Airelle, autant que dans les inventions sensibles orchestrées par Lionel. Il faut souligner combien ces deux là ont le chic d’une simplicité naturelle rapidement partagée avec un public complice. Car si leur virtuosité est amplement établie, elle n’installerait pas le même enthousiasme sans les qualités mélodiques et narratives captivantes de ce récital généreux.

Besson/Sternal/Burgwinkel Trio

Sebastian Sternal : Piano, Fender Rhodes
Jonas Burgwinkel : Drums
Airelle Besson : Trumpet

EPK

The Painter and the boxer (A. Besson) – Live @ Internationales Jazzfestival Münster 2015

Le trio est né sur scène il y a quelques années, lors d’une tournée avec Ricardo del Fra. Airelle Besson a trouvé chez le pianiste Sebastian Sternal et le batteur Jonas Burgwinkel les compagnons rêvés pour une musique délicate. Les mêmes sens de l’élégance et plaisir de l’écoute les animent. Cette capacité d’abstraction en faveur du collectif fait de ce trio bien plus qu’une addition de talents, elle crée un ensemble éminent.  De leur minimalisme naît une palette de sons riche en couleurs. L‘implicite est palpable, la rythmique puissante et envoutante :  telle une transe, leur musique transporte . Musiciens très sollicités leurs concerts sont rares et d’autant plus précieux.

Read in English

This trio was born on stage a few years ago during a tour with Ricardo Del Fra in Germany. Sebastian Sternal (piano), Jonas Burgwinkel (drums) and Airelle Besson discovered and developped musical affinities. By the end of the tour, they wanted to play together. It happened at the Münster international Jazz festival; for the first time they played as a trio. This concert was a magical moment of music. Audience and journalists were enthousiastic ! Since then, they try to find time to play together, which unfortunatly happens rarely !

‘Ballade avec Miles’ Airelle Besson / Benjamin Moussay Duo

Concert pédagogique commenté sur la vie de Miles. (Jeune public / tout public)

Benjamin Moussay: Keyboards, piano
Airelle Besson: trumpet

« Pourquoi jouer tant de notes alors qu’il suffit de jouer les plus belles »
Star mondiale et génie visionnaire, Miles Davis restera l’un des plus grands musiciens de tous les temps.
Airelle Besson et Benjamin Moussay nous invitent à découvrir le parcours de ce musicien atypique qui a laissé son empreinte indélébile sur le Jazz.

Ciné-concert ‘Fatty se déchaîne’

Un jazz vitaminé pour ré-habiller les burlesques du cinéma muet américain. (Jeune public / tout public)

Airelle Besson : trumpet, original composition
Lionel Suarez : accordion
DJ Supa-Jay : turn tables
Josselin Quentin : balafon, chromatique, vibraphone, drums, percussions

Télécharger le dossier de presse : ici

Fatty se déchaîne est une série de trois courts-métrages burlesques, réalisés en 1917 par Roscoe « Fatty » Arbuckle, l’un des acteurs-réalisateurs du cinéma muet américain les plus populaires de son époque. C’est dans son film Fatty garçon boucher que l’on verra apparaître Buster Keaton pour la première fois à l’écran. Ce sont ces images comiques, en noir et blanc, que la trompettiste Airelle Besson  accompagne d’un jazz acoustique pimenté d’électro. Elle est entourée pour l’occasion d’un nouveau quartet, où percussions, batterie, accordéon, vibraphone et platines se joindront à la trompette.
Les trois courts-métrages s’intitulent Butcherboy (Fatty garçon boucher), Love (Fatty amoureux), et  Goodnight Nurse (Fatty à la clinique)

Ciné-concert ‘Loulou’

Airelle Besson : trumpet, original composition
Benjamin Moussay : piano

La musique de Loulou composée par Airelle Besson et Yonnel Diaz pour orchestre symphonique est une commande de l’Orchestre national de Lyon et du Grand Lyon film Festival en 2012. Elle est ici réduite pour des représentations en duo avec Airelle Besson (trompette) et Benjamin Moussay (piano) pour permettre au plus grand nombre de lieux, principalement des cinémas en régions, d’y accéder.

Note d'intention

Loulou est une œuvre majeure de Pabst. Elle a révélé Louise Brooks qui deviendra, grâce à ce film, une icône du cinéma muet. Notre démarche pour ce film mythique a été d’éviter une simple illustration musicale afin d’épouser le point de vue subjectif de Loulou. Ainsi, nous avons souhaité rester au plus près de ses émotions, n’hésitant pas à ménager des plages de silence là où la force des images doit l’emporter. Sur d’autres séquences, un simple fil musical s’est imposé lorsque Loulou se retrouve seule dans un tumulte qui lui échappe comme par exemple lors de son procès, pour d’autres encore, une emphase l’emporte en tensions lorsque la joie ou l’inquiétude la submerge. Par cette démarche, les spectateurs ressentent une adéquation entre le récit, l’image et la musique, cette dernière apportant des émotions sans jamais vampiriser les deux premières.

Quarteto Gardel

Airelle Besson : trumpet, original composition
Lionel Suarez : accordion
DJ Supa-Jay : turn tables
Josselin Quentin : balafon, chromatique, vibraphone, drums, percussions

Silencio 

Lionel Suarez réunit une formation exceptionnelle autour de l’univers du plus grand des chanteurs de tango, Carlos Gardel : Airelle Besson à la trompette, Vincent Segal, violoncelliste-chercheur inlassable des sonorités du monde, et Minino Garay qui n’éloigne jamais ses percussions très loin de son Argentine natale. Ces quatre instrumentistes remarquables rafraîchissent un répertoire mythique à travers le prisme de leur parcours singulier.

Airelle Besson/Vincent Ségal Duo

Lionel Suarez: cello
Airelle Besson: trumpet

La trompettiste aux multiples talents et le violoncelliste
« touche à tout » proposent un duo inédit entre douceur et puissance.

Blossom (A. Besson) Face A – EP Collector (Vinyl)

 

Trio Aïrés

Edouard Ferlet : piano
Stéphane Kérécki: doublebass
Airelle Besson : Trumpet

Ces trois jazzmen et woman se sont rencontrés et ont décidé de créer un trio pour croiser leur univers et leurs envies. Voici le fruit de leur première année de compagnonnage, un programme qui présente des compositions de chacun d’eux, un album aux couleurs jazz, mais dont plusieurs plages sont directement inspirées de grand standards du classique, comme « Es is Vollbracht » de la Passion selon St Jean de Bach, les Pavanes de Ravel et de Fauré, la Valse sentimentale de Tchaïkovski ou la Danse du Sabre de Khatchatourian qu’on devine derrière les « Stances du Sabre »… Le raffinement des compositions et du jeu, le sens de l’écoute des musiciens sont sources de plaisir et de plénitude.

Read in English
three jazz musicians met and decided to form a trio in order to combine their universes and their ambitions. Here is the fruit of their first year of companionship, a programme presenting compositions by each of them, an album wearing the colours of jazz but featuring several tracks directly inspired by great standards of the classical repertoire, including ‘Es ist vollbracht’ from Bach’s St John Passion, the Pavanes of Ravel and Fauré, the Valse sentimentale of Tchaikovsky, and Khachaturian’s Sabre Dance, which can be recognised behind the ‘Stances du sabre’. The refinement of the compositions and the playing and the musicians’ capacity for listening to each other are a source of endless pleasure and fulfilment