dossier-en-cours_2-reframed

 

 

 

Airelle Besson Quartet

05-2Isabel Sorling: voice
Benjamin Moussay: piano, Fender Rhodes, bass synth
Fabrice Moreau: drums
Airelle Besson: trumpet, composition

Following the acclaimed album ‘Prelude’ with guitarist Nelson Veras, Airelle Besson, musician of the year & winner of the French Jazz Academy ‘Django Reinhardt Award’ and nominated Révélation of the Year by French ‘Victoires du Jazz’, is now back on the scene with her quartet. This new, much reflected upon project brings together Isabel Sorling on vocals, Benjamin Moussay on piano, Fender Rhodes, bass synth and Fabrice Moreau on drums. Once again, the magic works. Sorling’s voice enfolds the compositions singing in English or being used simply as instrument. One is invited to go on a dreamlike journey, sometimes melodic and whispered, sometimes rhythmic and organic, where emotion waits at each turning. Airelle Besson takes you into her very own world. The album « Radio One » was released in May 2016.

Read in French

Après un album plébiscité, « Prélude » en duo avec le guitariste Nelson Veras, auréolée en 2015 du prix Django Reinhardt de l’académie du Jazz et du prix révélation de l’année aux Victoires du Jazz, Airelle nous revient en quartet.
Longuement mûri, ce projet réunit Isabel Sorling au chant, Benjamin Moussay aux claviers, Rhodes et piano, et Fabrice Moreau à la batterie. Une nouvelle fois, la magie opère. La voix enveloppe les compositions de son chant en anglais ou se fait instrument. C’est une invitation au voyage ; un voyage onirique, tantôt mélodique et ouaté, tantôt rythmique et organique, où à chaque détour l’émotion nous attend. Airelle Besson nous emmène dans un monde bien à elle. L’album « Radio One » est sorti en mai 2016.

Radio One (A. Besson)
All I Want (A. Besson)

Airelle Besson/Vincent Ségal Duo


La trompettiste aux multiples talents et le violoncelliste
« touche à tout » proposent un duo inédit entre douceur et puissance.

Blossom (A. Besson)
Face A @  EP Collector (Vinyl) – Jazz sous les pommiers 2017

 

 

 

Besson/Sternal/Burgwinkel Trio

Sebastian Sternal : piano, Fender Rhodes
Jonas Burgwinkel : drums
Airelle Besson : Trumpet

This trio was born on stage a few years ago during a tour with Ricardo Del Fra in Germany. Sebastian Sternal (piano), Jonas Burgwinkel (drums) and Airelle Besson discovered and developped musical affinities. By the end of the tour, they wanted to play together. It happened at the Münster international Jazz festival; for the first time they played as a trio. This concert was a magical moment of music. Audience and journalists were enthousiastic ! Since then, they try to find time to play together, which unfortunatly happens rarely !

Read in French

Le trio est né sur scène il y a quelques années, au cours d’une tournée avec Ricardo del Fra qui sillonna l’Allemagne pendant 2 semaines. Sebastian Sternal (piano), Jonas Burgwinkel (batterie) et moi-même y avons découvert et développé de belles affinités musicales. En fin de tournée nous avions envie de rejouer ensemble. Le trio se retrouva et joua pour la première fois au Munster International Jazz Festival. Bonheur! La magie opéra, ce concert fut un pur moment de musique, dont le public et les critiques sortirent très enthousiastes. Nous essayons depuis  lors de coordonner nos agendas  pour jouer ensemble, ce qui arrive malheureusement trop rarement.

The Painter and the boxer (A. Besson) (Live @ Internationales Jazzfestival Münster 2015)

Trio Aïrés

Edouard Ferlet : piano
Stéphane Kérécki: doublebass
Airelle Besson : Trumpet

These three jazz musicians met and decided to form a trio in order to combine their universes and their ambitions. Here is the fruit of their first year of companionship, a programme presenting compositions by each of them, an album wearing the colours of jazz but featuring several tracks directly inspired by great standards of the classical repertoire, including ‘Es ist vollbracht’ from Bach’s St John Passion, the Pavanes of Ravel and Fauré, the Valse sentimentale of Tchaikovsky, and Khachaturian’s Sabre Dance, which can be recognised behind the ‘Stances du sabre’. The refinement of the compositions and the playing and the musicians’ capacity for listening to each other are a source of endless pleasure and fulfilment

Read in French

Ces trois jazzmen et woman se sont rencontrés et ont décidé de créer un trio pour croiser leur univers et leurs envies. Voici le fruit de leur première année de compagnonnage, un programme qui présente des compositions de chacun d’eux, un album aux couleurs jazz, mais dont plusieurs plages sont directement inspirées de grand standards du classique, comme « Es is Vollbracht » de la Passion selon St Jean de Bach, les Pavanes de Ravel et de Fauré, la Valse sentimentale de Tchaïkovski ou la Danse du Sabre de Khatchatourian qu’on devine derrière les « Stances du Sabre »… Le raffinement des compositions et du jeu, le sens de l’écoute des musiciens sont sources de plaisir et de plénitude.

Quarteto Gardel

Lionel Suarez : accordion
Vincent Ségal : cello
Minino Garay: percussions
Airelle Besson : trumpet

Lionel Suarez réunit une formation exceptionnelle autour de l’univers du plus grand des chanteurs de tango, Carlos Gardel : Airelle Besson à la trompette, Vincent Segal, violoncelliste-chercheur inlassable des sonorités du monde, et Minino Garay qui n’éloigne jamais ses percussions très loin de son Argentine natale. Ces quatre instrumentistes remarquables rafraîchissent un répertoire mythique à travers le prisme de leur parcours singulier.

 Silencio

Benjamin Moussay/Airelle Besson Duo

« Ballade avec Miles », concert commenté sur la vie de Miles.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA« Pourquoi jouer tant de notes alors qu’il suffit de jouer les plus belles »
Star mondiale et génie visionnaire, Miles Davis restera l’un des plus grands musiciens de tous les temps.

Airelle Besson et Benjamin Moussay nous invitent à découvrir le parcours de ce musicien atypique qui a laissé son empreinte indélébile sur le Jazz.

 

Read more

Du be-bop de ses débuts avec Charlie Parker à la création du Jazz-Rock, en passant par l’invention du cool-jazz, ou du jazz modal sur l’un des plus beaux albums jamais enregistré – Kind of Blue -, Miles, riche d’un son unique, a multiplié les expériences par ses continuelles remises en question.

Fatty se déchaîne

Un jazz vitaminé pour ré-habiller les burlesques du cinéma muet américain.

Fatty-se-déchaîne (2)Airelle Besson : trumpet, original composition
Lionel Suarez : accordion
DJ Supa-Jay : turn tables
Jocelin Quentin : balafon, chromatique, vibraphone, drums, percussions

Télécharger le dossier de presse : ici

 

Read more

Fatty se déchaîne est une série de trois courts-métrages burlesques, réalisés en 1917 par Roscoe « Fatty » Arbuckle, l’un des acteurs-réalisateurs du cinéma muet américain les plus populaires de son époque. C’est dans son film Fatty garçon boucher que l’on verra apparaître Buster Keaton pour la première fois à l’écran. Ce sont ces images comiques, en noir et blanc, que la trompettiste Airelle Besson  accompagne d’un jazz acoustique pimenté d’électro. Elle est entourée pour l’occasion d’un nouveau quartet, où percussions, batterie, accordéon, vibraphone et platines se joindront à la trompette.
Les trois courts-métrages s’intitulent Butcherboy (Fatty garçon boucher), Love (Fatty amoureux), et  Goodnight Nurse (Fatty à la clinique)